Welcome to Kimolos Island

Kimolos Ile


Appelée "Argentiera" par les Vénitiens, Kimolos tient son nom du mot grec Kimolia qui signifie craie. Les deux noms rappellent les roches blanches de l’île. Et en effet, encore de nos jours on extrait une perlite de qualité blanche/argent, ainsi que de la cimolite et de la craie.
Kimolos a une superficie de 37 km2 avec un périmètre de 16 miles. Elle se situe au Nord Est de l’île de Milos, séparées par le détroit de Kimolos, et plus généralement dans la partie Sud-ouest des îles des Cyclades. Kimolos est une île volcanique, montagneuse et pleine de grottes naturelles. Elle compte environ 650 habitants, la plupart concentrés dans la "Chora" et au port "Psathi". Au Sud-Est, il y a d’autres petites îles : Ag.Giorgos, Ag.Efthathios et la plus grande et merveilleuse Poliaigos, toutes inhabitées.
La population de Kimolos se consacre toujours à l’agriculture et à l’élevage, il y a quelques pêcheurs et beaucoup de travailleurs dans les activités minières sur Kimolos et sur Milos. Maintenant, le tourisme se développe. Dans l’ensemble c’est un lieu où la simplicité, l’hospitalité des gens, les plages avec les restaurants et les cafés nécessaires permettent de passer des moments de tranquillités uniques. Milos est proche et un petit ferry peut vous transporter pour visiter cette île. Psathi, le port, reçoit tous les jours des ferries du Pirée et donc des ferries allant à Milos, Sifnos, Folegandros, Santorin.
Les paysages de l’île présentent des collines plutôt sèches et des champs, mais cependant, grâce à ses terres volcaniques, il y a quelques plaines vertes où l’agriculture donne des produits savoureux. Des fleurs et des arbres méditerranéens typiques y compris de grands secteurs couverts de poires épineuses. Le "Chorio", la ville de Kimolos, à moins de 1 km du port, offre une véritable immersion dans le passé : des rues pavées étroites, des maisons abandonnées maintenant restaurées, des maisons en pierre typiques des Cyclades et d’une manière générale le sens des jours passés, d’une période où l’île a certainement bénéficié d’une meilleure économie locale. Maintenant, petit à petit, les vieilles bâtisses sont restaurées et de nouvelles apparaissent, d’une part pour améliorer les conditions de vie et d’autres part pour développer le tourisme. Les routes sont suffisamment larges et aménagées pour atteindre la plupart des plages et autres zones.L’île regorge d’églises datant du 16ème siècle et on peut citer Panagia Odigitria (1592), Agios Ioannis Chrisostomos, Metamorfosi Sotiros, Panagia Ikonomou, etc.
Finalement......le touriste qui envisage ses vacances à Kimolos est un amoureux de paix, un philosophe, un observateur, appréciant la cuisine locale simple mais savoureuse, s’envolant loin du trafic et de la modernité.